Alimentation Paléo: 3 ans d’expérience.

alimentation paleo

Suite à mon article “Avis du livre Paléobiotique” de Marion Kaplan, que vous trouverez ici (que vous aimez beaucoup, puisque c’est le plus lu.)

J’aimerais à présent, vous apportez mon vécu car, souvent sur internet, il y a beaucoup d’avis à chaud, mais peu sur la durée. Après 3 ans d’alimentation Paléo, voici mes impressions…

Dans un premier temps et j’insiste là-dessus, je vous invite puisque nous sommes tous différents d’aller en douceur. Si vous souhaitez changer votre alimentation, rien ne sert d’aller trop vite. Écoutez votre corps lui seul vous guidera et bien mieux qu’un livre…

 

Une question que vous vous posez sûrement…

Est-ce que je suis toujours cette alimentation Paléo ?

 

C’est un grand OUI mais avec des nuances !! Vous allez voir un peu plus loin pourquoi…

Pour ceux qui ne connaissent pas mon parcours, je vous invite à lire l’article “Pourquoi je ne suis plus végétarienne” ici.

L’alimentation Paléo demande-t-elle un investissement important ?

Oui et Non.

Tout dépendra de vos choix. Ainsi au début, emporter par l’effervescence vous aurez envie de tester de nouveau produits, mais aussi de garder vos habitudes culinaires. Ni une ni deux, vous vous jetez sur le net et là, la caverne d’Ali Baba s’ouvre devant vous. Des recettes Paléo vous offrent du pain, des crêpes, des gâteaux, des pizzas…. Yahoo incroyable, mais voilà, ces recettes sont souvent composées d’ingrédients farfelus, très chers et dont les combinaisons alimentaires n’ont rien de saines, de physiologiques voire elles sont littéralement bourratives. (levures sans gluten/gomme guar/fécules et farines en tout genre…)

Enlever le gluten ne sert à rien si à côté vous mangez une tarte aux fruits, mais dont la pâte et la crème sont composées d’oléagineux. Nous ne sommes pas capables de digérer de telle quantité. Le pain est un parfait exemple. Quand je vois des recettes plus longues que le bras pour réussir à faire: un cake cher et décevant gustativement, je ne comprends pas l’intérêt.

Si vous souhaitez changer d’alimentation, vous devrez garder en tête que les substituts sont occasionnels. Votre corps vous dira merci et votre porte-monnaie parce que franchement certains produits sont outrageusement chers. Je trouve cela honteux! Prendre soin de soi, c’est possible et pour tout le monde. 

Par conséquent, j’ai fait le choix de simplifier ma cuisine. Mes desserts demandent un minimum d’ingrédients et mes plats principaux restent simples.

Ainsi dans mes placards, j’ai comme base, du côté sucré:

  • Une seule farine (de châtaigne)
  • Xylitol
  • Bicarbonate et du vinaigre de cidre pour la levure.
  • Huile de coco
  • Purée d’amande (réservée pour mes yaourts maison)
  • Fruits secs (souvent que des raisins)

Du côté salé:

  • Konjac
  • Huile d’olive
  • Agar-agar (aussi pour mes yaourts)
  • 2-3 épices (cannelle/cumin/coriandre)
  • Graines à germer
  • Coulis de tomates maison (le potager est une bénédiction pour ceux qui ont accès à un peu de Terre d’ailleurs, je conseille à tous de transformer sa pelouse en petit potager. Vous aurez plaisir à déguster vos produits)
  • Pain de mer (pratique si pas le temps ou l’envie de cuisiner)
  • Graines de tournesol (l’une des moins chères du marché)

Pour les ustensiles, je dirais que le cuit-vapeur est vraiment bien. Je l’utilise surtout l’été car, l’hiver j’aime beaucoup les mijotés. Par contre, pour le cuit-vapeur de Marion Kaplan, je vous laisse faire votre propre opinion. Pour ma part, ses arguments ne me font pas changer d’avis sur le fait qu’il est trop cher.

C’est à propos de la cuisson que je diverge du livre de Marion Kaplan. Je n’aime pas la texture des gâteaux à la vapeur. Je préfère garder une cuisson au four à 140 degrés. Mon corps réagit très bien et mon enfant adore quand je lui fais des frites de patates douces ou bien ces galettes Paléo (ici).

Pour la viande, il faut là aussi, changer sa façon de faire. Entre végétarien et carnivore, la marge est grande. Dans ma cuisine, je suis le livre Paléobiotique car, je suis plus en accord sur le fait de manger de la volaille que du bœuf. J’ai aussi la chance d’avoir un poulet de très bonne qualité ce qui n’est pas le cas pour le bœuf.

L’alimentation Paléo et ma santé ?

J’ai découvert que j’étais beaucoup plus sensible aux aliments qu’à la cuisson. Toutes les féculents et même le tapioca ou l’arrow root ne me conviennent pas alors qu’une cuisson au four ou à la poêle ne me fait rien si elle reste équilibrée c’est-à-dire pas de friture tous les jours. 

Revenant d’une alimentation végétarienne, d’un accouchement et d’un allaitement, aujourd’hui, j’ai repris du poids, mes gencives ne se rétractent plus. Je suis beaucoup moins fatiguée. Même si tout n’est pas parfait, cette alimentation me convient bien et je pense avoir trouvé un équilibre qui m’apporte à la fois santé et plaisir. Ces choix alimentaires me permettent d’avoir une vie sociale et de partager avec mon fils ce qui est essentiel.

L’alimentation Paléo et plus ?

Je prends des compléments alimentaires dont le CAMU CAMU qui m’a bien aidé pour mes gencives ainsi que du magnésium marin. Bien regarder la composition, nous avons des surprises parfois. J’utilisais aussi l’eau de Quinton en bouteille d’un litre, mais je n’en prends plus. La vitamine C et le magnésium me suffisent et puis ils ont augmenté leurs tarifs.

J’ai aussi rajouté des jus de légumes et des bains dérivatifs. Les bains dérivatifs me soulagent du syndrome prémenstruel et m’aèrent la tête, sensation très difficile à décrire mais très agréable. Un petit mot sur le Miam O fruits. Je ne le pratique plus, je n’avais pas d’effets positifs et le matin, j’avais du mal à le digérer. Une solution ?! Le prendre au goûter vers 17h mais son prix en vaut-il  vraiment la peine?

alimentation paleo

***

En conclusion, je vous souhaite un bon cheminement sur la voie de l’alimentation car s’engager sur cette voie, c’est vivre une expérience avec vous-même. Vous allez prendre contact avec votre corps et vos émotions. Votre ressenti sera votre boussole car ce qui convient à quelqu’un ne conviendra pas forcément à vous. A vous de prendre dans le livre Paléobiotique de Marion Kaplan, ce qui convient et surtout de l’adapter à votre mode de Vie.

*

  • sculpture païenne

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Alimentation Paléo: 3 ans d’expérience."

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Béotien
Invité

Le cuit-vapeur n’est pas nécessaire dans nos contrées. Cuire à température maîtrisée (par un thermostat) est beaucoup plus savoureux et plus confortable. Laissons le cuit-vapeur aux 3 milliards de personnes qui n’ont que le bois pour cuire leurs aliments.

wpDiscuz