Comment un potager bio peut sauver votre assiette (et votre porte-monnaie au passage)

Unsplash monika-grabkowska

Vous venez de faire vos courses et la facture est lourde… Votre caddie vous semble bien vide et que dire de la qualité des produits parce qu’après tout, vous ne connaissez même pas le mode de fabrication. Sans engrais et sans pesticides, quelle quantité?… Vous achetez un produit bien calibré, bien coloré et bien brillant.

Sur un produit transformé vous pouvez voir la liste des ingrédients si seulement vous aviez du temps pour le faire. Mais sur les fruits et les légumes, vous n’avez rien sur l’emballage. Alors, quelle quantité de pesticides et engrais votre famille et vous, vous ingurgitez ? Parce que les doses peuvent être importantes avec 5 fruits et légumes par jour.

Vous vous rassurez en les épluchant, mais tout de même, quel gâchis et une partie des minéraux qui s’en vont aussi à la poubelle. Alors, vous allez me répondre que vous ne pouvez pas vous permettre d’acheter tout Bio et tout beau :). Oui, vous avez raison surtout que si vous ne passez pas par le petit producteur du coin, les prix peuvent vite grimper (surtout les fruits Bio, c’est honteux quand on y pense). Il y a aussi, là, matières à réflexion parce qu’il y a Bio et Bio. Vous avez remarqué le Bio est à la mode. Tout le monde veut profiter de ce marché juteux,  mais alors que reste-t- il ? Votre propre potager Bio.

Si vous n’avez pas de bout de terrain à vous où si vous n’avez pas d’associations genre jardins partagés ou jardins familiaux, n’hésitez pas à aller voir les petits producteurs sur le marché ou chez eux directement et à poser des questions. Sur le marché, soyez vigilant sur les étals très fournis surtout en plein hiver et avec des produits hors saison (comme la tomate en hiver) !

Si vous avez un bout de terrain, un jardinet… alors vous avez un garde manger devant chez vous (enfin un potager “bio”) et une chance incroyable qu’il serait dommage de laisser uniquement en pelouse.

Il y a quelques années, j’ai commencé petit, avec mon potager et aujourd’hui je produis tout l’été ainsi qu’une partie de l’hiver. Et je n’ai pas la chance que vous avez d’avoir un bout de terrain. Je vis en appartement ! Je vais vous montrer qu’avoir les mains dans la Terre ça a tout bon (pour votre moral, votre santé, votre porte-monnaie…)

Unsplash markus-spiske

Qu’est ce qu’un beau potager bio ?

Et bien ce sera un potager où vous vous sentirez bien  et qui vous donnera envie d’y passer quelques heures par semaine (ou plus).

Parce que la première année, votre potager aura besoin de vous puis avec le temps, vous apprendrez de vos erreurs. Vous aurez envie d’expérimenter d’autres variétés ou bien vous aurez vos chouchous en légumes. En résumé, une passion. Vous trouvez que j’en fais trop… Ok alors goûtez vos premières courgettes, salades, petits pois, regardez vos enfants tout terreux, des tomates cocktail plein la bouche et ensuite on en reparle.

Je me souviens de la maîtresse de Maternelle qui m’a pris à part pour me dire que mon fils était un vrai naturaliste du haut de ses 4 ans et que c’était une chance incroyable pour lui de m’aider au potager. En fait, mon fils m’aide à sa façon, il explore, il découvre et il se cache derrière le rang de petits pois et les mange comme des bonbons. Mon fils a aussi épaté son école lorsqu’il a trouvé le romarin pendant un jeu olfactif. Ce sont des anecdotes mais en les écrivant, je souris. La Nature nous offre tellement.

Se poser les bonnes questions pour un potager réussi

Avant de sortir tout l’attirail du parfait maraîcher, il est important de planifier celui-ci et surtout de vous poser, en amont, les bonnes questions (techniques et existentielles).

Questions existentielles…

Pourquoi je me lance dans un potager ?

Je veux réduire mon budget “alimentation” ou simplement savoir d’où proviennent les produits…

Est-ce un moyen de me vider la tête ? Une reconnexion avec mes racines. Un besoin vital ?

Questions techniques ?

Combien d’heures, je peux consacrer à mon potager ?

Est ce que l’orientation est bonne… De quelle manière vais-je aborder mon potager (traditionnel, plus naturel, en carrés, surélevé, sur buttes)

Comment gérer l’eau

Est-ce que vous allez laisser la terre à nu ou utiliser un paillage.

En écrivant noir sur blanc vos choix, vous allez mettre en lumière une ligne directive. Celle-ci évoluera en même temps que votre expérience.

Ce que j’en retiens de mes débuts :

  • La terre: l’enrichissement ou l’amélioration se fera petit à petit avec toujours en tête cet équilibre naturel qui fait que l’empreinte de l’homme a des conséquence sur son milieu.
  • La taille : Il vaut mieux commencer petit et chouchouter ce bout de terre que trop grand et se décourager ou abandonner en cours de route.
  • L’emplacement idéal (Sud/Sud-Ouest n’est pas toujours faisable)
  • Serre ou pas serre (même petite ou sous forme de tunnel, c’est très pratique)
  • Récolter ses graines de tomates, c’est très facile et économique (ici)
  • Mère Nature me fait des surprises toutes les années histoire que je m’adapte
  • Les graines (la qualité et les quantités):

Il existe beaucoup de sites où acheter ses graines, je vous donne ici mon retour à vous de faire votre propre opinion.

Mon préféré: La Bonne Graine

Le choix est assez important et la qualité au rendez-vous. L’interface du site est agréable et la livraison parfaite. Le seul reproche que je pouvais leur faire, est réglé puisque la livraison est offerte en point relais et 10% sont appliqués dès 100 euros d’achats. Lors de votre inscription, vous avez une case “Programme de parrainage“. Si vous avez envie, vous pouvez inscrire mon adresse mail inouta@hotmail.fr (Merci à vous)

Le deuxième site: La Semence Bio

C’est un site que j’utilise si je ne trouve pas sur La Bonne Graine ou s’il me manque un sachet de graines car le port est offert sur toutes les semences.

D’autres sites:

Kokopelli, La Ferme de Sainte Marthe, Biaugerme, Grainesdelpais, Magellan (j’ai testé ce dernier et mon avis est très négatif sur cette enseigne. C’est une usine avec certes une variété incroyable de graines et des “cadeaux” pour toutes commandes mais alors le service après-vente laisse à désirer et chose incroyable, des produits sont affichés en stock sur le site alors qu’ils ne le sont pas. Personne ne vous prévient du retard de votre commande, ainsi mon unique commande chez eux, a mis 1 mois et demi pour arriver. Si vous avez eu une bonne expérience, n’hésitez pas à la partager, peut-être suis-je mal tombée :))

Les avantages du Potager

  • Des économies sur le budget alimentaire
  • Respecter la Vie (passer du temps pour faire pousser des légumes responsabilise beaucoup)
  • Une provenance sûre des aliments puisque c’est Vous qui les produisez
  • Le plaisir de manger des tomates qui ont du goût et tous les autres légumes
  • Renouer peut-être avec les blettes (souvenir d’enfance)
  • Prendre un moment à vous
  • Les mains dans la Terre on oublie tout.
  • Redonner du sens à sa Vie
  • L’importance des saisons et des cycles dans la Nature et chez tous les êtres vivants
  • Le plaisir de vos enfants de sortir les bottes et de jouer dans la Terre
  • Le plaisir de les voir tout boueux et les joues toutes roses.
  • Prouvez à vos enfants que non, les légumes ne sortent pas d’une boîte de conserve (J’exagère à peine Article Féminin Bio: Enquête ASEF)
  • Admirer l’évolution d’une coccinelle

Les inconvénients

Et oui, il y en a quand même parce que malheureusement, faire un potager c’est aussi accepter la météo. Les attaques de “ravageurs” ou les maladies plus ou moins virulentes. Le bon d’en tout cela, c’est que vous allez en même temps cultiver le lâcher prise et vous prémunir pour les prochaines fois.

C’est pour cela, que je vous propose un Ebook pour aller plus loin car comme vous avez pu le voir, débuter un potager demande une certaine organisation. Que vous souhaitez avoir des résultats rapides et productifs ou tout simplement un guide, voici un Ebook (lien affilié) que j’aurai bien aimé avoir à mes débuts…

Mon potager au naturel

En cliquant sur l’Ebook, vous aurez accès à la fiche descriptive. Pour un prix de 17 euros 94 TTC (TVA 5,5%), vous aurez les moyens de réaliser votre potager.

Ce guide vous permet de gagner du temps et de l’argent parce qu’au début, vous achetez un livre sur les légumes, sur la permaculture, sur les semences, sur les solutions naturelles pour “lutter” contre les ravageurs et au final, cela vous demande de l’énergie et de l’argent en plus…

Mettez toutes les chances de votre côté pour avoir un beau potager, rentable, productif et une source de joie pour vous car vous aurez dans votre assiette, votre production et un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout tordu mais le goût sera là !

Je mets un point d’honneur à vous faire partager mes découvertes pour vous simplifier la Vie et vous offrir l’auto-suffisance. C’est pour cela que je vous propose cet Ebook Mon potager au Naturel en affiliation. Vous pouvez le commander en cliquant sur le livre ou en cliquant ici.

Et pour finir en beauté, voici des citations que j’aime beaucoup de Pierre Rabhi,

 

“cultiver son lopin de terre, si petit soit-il, est un acte politique, c’est un acte de résistance.”

 

” La nourriture aujourd’hui est tellement toxique que, quand on se met à table, plutôt que de souhaiter “bon appétit”, on devrait se souhaiter “bonne chance”.

N’hésitez pas à partager cet article, (il y a peut-être autour de vous, un futur jardinier qui s’ignore ou pire des tas de pelouses  tristounettes)  et surtout à poster un commentaire (sur vos impressions, votre vécu niveau jardinage et pelouse… )

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.