Les péripéties de mon livre ou comment j’ai osé être moi

Il m’aura fallu sept ans pour écrire la dernière page de mon livre et le mettre en forme. Je l’ai laissé dans un tiroir puis repris pour le laisser à nouveau. Mais cette fois-ci, j’ai pris la décision de le terminer. Alors, je l’ai ouvert à nouveau et s’en le lâcher, j’ai mis tout mon cœur dans ces pages. Avec un amour infini, j’ai écrit. Mon âme avait besoin de voir ses pensées former des mots puis des phrases. Cette danse, je l’ai vécu intimement, dévoilant ce que j’avais de plus cher à mon cœur. Quelle joie de le partager avec vous.

Sur mon chemin initiatique, il y a eu ce livre et ses rencontres, ses découvertes et ses doutes, mais toujours un clin d’œil de la Vie, des guides et des étoiles. Voilà une page qui se tournent… Je vous souhaite une belle lecture, un moment de bonheur rien qu’à vous.

J’aimerais ouvrir une parenthèse, pour tous ceux qui lisent ces mots…

Il n’y a qu’un pas à faire pour réaliser ses rêves encore faut-il  en avoir le courage. Quoique les gens puissent dire autour de vous… si votre âme vous murmure de foncer, d’aller là où votre cœur vous emmène, si des étoiles  illuminent vos yeux lorsque vous parlez de vos rêves alors foncez….

Parce que demain, le vent aura peut-être emporté vos doux rêves et que votre entourage vous aura convaincu que la vie est dure, qu’il faut se battre à chaque instant et que ces aspirations n’ont pas de place ici-bas ! Quel tableau sombre que la Vie.

Oui elle est parfois dure, OUI elle n’est pas toute rose mais la beauté est

partout autour de nous.

Je sais que lorsque nous avons faim ou que les factures s’empilent, il est pratiquement impossible de voir la beauté de notre Vie et de toutes celles qui gravitent avec nous Mais il faut garder espoir, il faut prendre un moment où le mental s’apaise et laisse de côté même 5, 10 ou 20 minutes par jour, tous les soucis d’adultes.

Notre cœur a besoin de se nourrir d’espoir et de foi, de magie et de bonheur. Et puis, pour ceux qui ont des enfants, qui croulent sous les obligations et le Temps qui passe trop vite alors il est peut-être temps de prendre un moment pour soi! Cet enfant, ce petit être, se nourrit de nous, de nos pensées même les plus subtils.

Il sent et communique avec nous, inconsciemment. Il comprend au-delà des mots et nous, imbriqués dans la routine d’une société qui nous étouffe un peu plus, nous oublions ce regard d’enfant, ce rire d’enfant et ces bêtises d’enfants.

Qui sommes-nous adultes ? Et bien des êtres imparfaits qui font de leur mieux pour avancer, des êtres parfois cabossés dès leurs enfances.

Nos enfants malgré leurs colères, leurs humeurs sont comme nous avec en plus une graine au milieu du cœur. Cette graine a besoin des parents, pour être arrosée d’amour et de patience.

Je suis persuadée qu’il faut ralentir la cadence. Dire “Non” au moment, où le corps va lâcher. D’ailleurs, comment écouter son corps si nous ne prenons pas un temps pour nous. La Vie est subtile comme toutes les émotions. J’ose croire qu’en s’écoutant, nous pouvons trouver ce pour quoi nous vibrons. Nous sommes les meilleurs guérisseurs en ce qui concerne notre corps alors …. retrouvons un peu de cette poussière d’étoiles et faisons grandir ces graines de Vie.

Vous trouverez ce livre en cliquant ici

Si vous avez envie de partager, d’échanger… Vos commentaires sont les bienvenus. Je serais ravie de les lire.

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.