Sa récolte de graines de tomates

Alors que le soleil décline plus vite et que les arbres se parent de magnifiques couleurs automnales,

le potager nous appelle…

Au début du printemps, j’ai acheté mes graines chez La bonne graine. Je trouve ce site très bien au niveau de la qualité des graines. Les colis sont toujours bien emballés et les variétés sont assez conséquentes. J’avais même tenté les fraisiers par la Poste et à part un pied qui n’a pas résisté…Tout a très bien tenu.

Pour ceux qui aiment les graines et la Vie, il est intéressant de récolter ses propres semences. Pendant longtemps, je n’ai pas pu le faire parce que les déménagements s’enchaînaient. Encore aujourd’hui, je ne dispose pas de mon bout de terre à moi mais un jour viendra…  

Il faut le dire mais quel plaisir de s’opposer aux graines hybrides F1, de pouvoir échanger avec d’autres jardiniers et de ne pas trop influencer Mère Nature.

L’impact de l’Homme est partout et tellement agressif que mon potager, je l’imagine respectueux de notre belle Terre. Nous sommes responsables de nos actes et cette part de responsabilité commence chez soi. Le monde ne changera pas du jour au lendemain mais, je sais que mon petit bout qui me suis partout dans le potager. Il adore croquer les tomates, les petits pois ou bof bof m’arracher les oignons pas encore prêts et bien ce petit bout sait où trouver les graines. Il a fallu que je lui montre une seule fois où se trouvait des graines d’une fleur et maintenant, il est tout euphorique dans récolter, de faire un trou et de les semer ensuite. Il n’a pas la notion de temps mais dans sa tête, tout pousse et il n’a que deux ans et demi. Alors je me dis que ces gestes sont des petits moments de bonheur.

Devenir des semeurs de graines dans le cœur des Hommes et dans le corps de la Terre…

♥♥♥

Une belle journée qui s’annonce. Hop les bottes et direction le petit coin des gourmands.  

Alors pour récolter ses graines de tomates, il faut choisir un beau plant car celles-ci vont avec le temps se bonifier. Les plants seront adaptés à La Terre et plus résistants.

Tomates Noire de Crimée, St Pierre, Sweet Baby

Voici les belles tomates

avec 

la Noire de Crimée (la plus grosse)

la Saint-Pierre

et

la Sweet Baby

J’adore la Noire de Crimée. Elle est belle, charnue et ses couleurs égaient l’assiette. Par contre, ne pas hésiter à mettre de bons tuteurs. La Sweet baby donne beaucoup, mais je la réserve aussi à mon petit bout car il se régale avec ses tomates à sa taille. L’année prochaine, j’en teste d’autres.

Tomates Noire de Crimée, St Pierre, Sweet Baby

Voici une méthode:

Couper en quatre la tomate et récolter les graines de tomates dans un verre. Garder la tomate pour le prochain repas, tant qu’à faire, autant ne pas gaspiller.

Entreposer les verres (j’aime bien la cuisine, histoire d’avoir toujours un œil dessus) puis attendre quelques jours que le mélange moisisse.

Cette étape est importante pour enlever l’enveloppe gélatineuse qui se trouve autour de la graine.

Rincer, dans une passoire, pour bien les nettoyer

Je dispose les graines de tomates sur une couche de papier absorbant pour absorber un maximum ensuite je les étale sur un contenant (petite assiette…) pour éviter quelles ne collent au papier.

Une fois que les graines sont bien sèches, je prépare des sachets sans colle et sans attache, avec leur petit nom dessus et l’année de récolte puis je les range dans une boîte à l’abri de l’humidité et de la lumière.

Et voilà, tout est prêt pour l’année prochaine… Il ne me reste plus que les courgettes à faire et le basilic à mettre en sachet.

Tomates Noire de Crimée, St Pierre, Sweet Baby

  • sculpture païenne

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz