Mon alimentation Paléo – Mon vécu

alimentation paleo

J’aimerais vous parler un peu plus de mon alimentation Paléo, de mes croyances et de mes prises de conscience. L’alimentation étant très personnelle, je vous invite à toujours expérimenter avec votre cœur et votre corps. La vie est faite de mouvement. Il est tout à fait normal d’évoluer, de changer dans sa façon de s’alimenter et d’être.

J’ai suivi, de façon stricte, le régime Paléo pendant 5 ans. J’avais un mental de dingue pour ne pas faire d’écarts et ces 5 ans ont été faciles à tenir. Je pensais même que cette alimentation serait mienne jusqu’à la fin. Dans un sens oui, dans l’autre j’avais oublié une chose essentielle que je vais vous partager ici.

Avant de vous dire cela, je dois vous expliquer que je n’ai jamais imposé le paléo à mon entourage et entre autres mon fils donc je faisais des courses et des menus différents.

Jusqu’à ce qu’un jour, je montre à mon petit comment faire des chamallows grillés et là, mon petit se retrouve à les manger seul. Évidement, impossible pour moi de manger ces bonbons. Sauf que j’ai buggé à ce moment-là. Je me suis dit mais comment est-ce possible de partager ce moment de rigolade et de joie comme ça?! Et j’ai dit M….de, j’en mange et pis c’est tout. Pour certains, ce que je raconte, va vous faire halluciner mais dans ma tête, cela faisait 5 ans que je mangeais « sain » ET aucun extra même pas en famille.

Le problème ( et toute personne qui a fait un régime, le sait)… C’est que lorsqu’on n’a pas mangé d’un aliment plaisir pendant longtemps, très longtemps en général, lorsqu’on en remange, ce n’est pas un chamallow ou un carré de chocolat que l’on prend mais le paquet ou la tablette entière. Et c’est tout à fait normal et c’est là, qu’on peut tomber dans des comportements compulsifs.

Les mois qui ont suivi.. j’ai remangé comme avant le Paléo… Pizza, Hamburger…. J’ai fait une orgie et je ne vais pas dire que c’était « mal » parce que j’ai pris beaucoup de plaisir à le faire. J’ai fait des soirées « pyjama » avec mon petit, j’ai arrêté d’embêter les gens chez qui j’allais manger et j’ai adoré ça.

Je me suis rendu compte de la rigidité dans laquelle j’étais au nom de la santé mais aussi du dérangement que je pouvais causer lors des repas à l’extérieur. Il faut savoir que je ne suis pas coeliaque ! Ce qui implique une autre approche.

Sauf que ma santé a décliné, au fil des mois. Je ne mangeais pas tout le temps fast-food, mais j’ai commencé à avoir des problèmes d’eczéma, des problèmes Orl et du mucus qui sortaient de partout.

Aujourd’hui, je reprends le Paléo parce que c’est bon pour moi, mon corps et mon être. Je reprends le Paléo mais je ne veux plus de restrictions comme je l’ai vécu pendant 5 ans. Parce que oui, à cette époque je voulais TOUT contrôler.

Cette prise de conscience m’a ouvert les yeux sur des schémas en moi et sur ce non-amour. J’ai décidé de trouver un équilibre entre ma santé et mon plaisir. Parce que les deux sont liés, parce que manger c’est prendre du plaisir. Notre façon de manger et de percevoir la nourriture est un miroir de notre propre vie.

Je me suis aussi rendu compte, que dès qu’on enlève un produit trop longtemps, le corps se déshabitue et la réaction est très forte lorsqu’on essaie de le réintroduire. Il est cependant nécessaire d’enlever le produit quelques semaines pour se réparer et ensuite on le réintroduit à petites doses, pour pouvoir ensuite, faire des « Joker ».

Les jokers sont des repas où tout est permis mais il faut le vivre simplement, non pas comme une contrainte. En faisant un 80/20, on retrouve la santé et le plaisir. Un 80/20, ce sont des repas Paléo par exemple et deux repas par semaine où l’on mange tout ce que l’on veut. D’un côté, la santé s’améliore et de l’autre, la vie sociale est épargnée. Pour l’avoir vécu, je peux vous dire que c’est un bonheur incroyable de se faire une soirée avec ses amis, ses enfants sans dire « Ah bah non, je ne peux manger ça ou ça. »

Si je ne devais garder qu’une seule leçon, ça serait celle-ci.

Qu’est-ce que j’ai changé concrètement ?

Je mange une alimentation Paléo adaptée pour moi, c’est-à-dire que toutes ces expériences m’ont appris à me connaître et à connaître ce que mon corps a besoin. Je sais quand je dois arrêter et quand je suis à la limite de supporter telle ou telle chose.

Pour résumer mon alimentation Paléo

  • Des protéines (voir mon article Pourquoi je ne suis plus végétarienne)
  • Des légumes
  • Du bon gras
  • Pas de légumineuses (ou très peu. J’adore les pois chiches mais c’est très difficile pour moi, de les digérer)
  • Peu d’oléagineux (Le Paléo est bourré d’oléagineux mais pour moi, c’est très indigeste donc je mets un peu de poudre d’amande dans des recettes mais de temps en temps.) Je n’achète plus de purées trop chères et indigestes, idem pour toutes les autres noix… Je me souviens comme j’ai compensé avec ces oléagineux et comme mon foie en a bavé 🙂
  • 2 repas « Plaisir » par semaine
  • Du sport
  • Cultiver la joie
  • De la respiration
  • Diminuer le stress
  • Une connaissance de qui je suis, de mes « ombres » et de ma « lumière »
  • Accueillir mon mental
  • Veillez à mon énergie
  • Ne pas confondre rigidité et discipline

Les points de suspension sont là pour dire que tout ceci est un cheminement, que tout est mouvement et que tout peut changer dans 5 minutes, dans 1 mois, dans 1 an.

Tout cela est mon Paléo parce que ce n’est pas un régime mais une vie en équilibre et que l’alimentation est différente pour chacun de nous…

Vous pouvez aussi visiter la Boutique Le Murmure des cristaux (Pierres, produits bien-être, Love shop et +)

Pour aller plus loin :

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires